Aller au contenu principal

"Les couleurs de l'envie" ont égayé la salle de musique

"Les couleurs de l'envie" ont égayé la salle de musique

Le Maroc a présenté ses richesses musicales comme sa diversité artistique lors d'un spectacle de dernière minute.
Massine Hicham

Ambiance inédite, exceptionnelle, que celle de vendredi dernier dans la salle de répétition de l'école de musique. D'autant que l'organisation fut montée en à peine quelques jours, illustrant l'adage qui veut que c'est l'occasion qui fait le larron. Dernièrement en séjour au Maroc, Frédérick Hadoux, directeur de l'école de musique et chef de l'Harmonie municipale, trouve l'occasion de faire connaître une musique et une langue (l'amazigh) très appréciées au Maroc et dans les pays arabophones. Financé par le ministère Délégué Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration du Maroc, le spectacle de ciné-théâtre "les couleurs de l'envie" s'est dernièrement produit par deux fois en Espagne avant de réaliser une prestation à l'Institut Franco-Berbère de Paris. On n'est plus à 200 kilomètres près, Frédérick Hadoux profitaient de ce passage francilien pour inviter la troupe à Avion. Le réalisateur de ce spectacle défendant la culture amazigh, Yuba Oubera, a saisi la perche tout comme le chanteur et guitariste Massine Hicham, une véritable star au pays (notre photo). Organisé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, "les couleurs de l'envie" fut une pause orientale très appréciée du public en ce début de printemps. Et rien ne dit qu'il n'y aura pas une suite à cet échange culturel.