Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Valentine ou le combat des mots contre le harcèlement



"Je m’appelle Valentine, j’ai bientôt 19 ans et je suis toujours en obésité morbide. J’essaie de me reprendre." Ou la dernière phrase concluant son livre "Mon combat de ronde". Cette ultime saillie aurait pourtant pu ouvrir les portes de cet ouvrage d’une soixantaine de pages mais Valentine Miraglia, jeune avionnaise de 20 ans, remonte à plus loin lorsqu’elle retranscrit son mal être de jeune fille. De l’école au collège elle en a essuyé des moqueries, des insultes, parfois des agressions passant du verbal au physique. Le physique justement, celui de Valentine clame sa différence mais se heurte aux canons que notre société impose, plus particulièrement celui de l’apparence.
Tout le monde sait qu’il n’y a pas plus cruel que les enfants entre eux. Et dans cette cruauté on y trouve aussi bêtise, ignorance, inconscience des blessures plus morales que physiques que l’on inflige. Au point que Valentine en viendra à se casser elle même son poignet pour ne pas (plus) aller à l’école. Elle s’enfonce dans la solitude.

Après l’édition la transmission

L’écriture constitue son ultime refuge, Valentine consigne dans son journal intime toutes les moqueries, vexations et autres humiliations subies au quotidien. Les lignes s’accumulent et un ouvrage prend corps, Valentine se met alors à la recherche d’un éditeur et au bout de plusieurs mois c’est la récompense. Laurent Cohen, responsable de la maison d’édition parisienne Netbook édite son livre gratuitement ("dans le cas de Valentine, ce qui a retenu notre attention dans un premier temps c’est le titre... elle a réussi son coup" confiera l’éditeur). "Mon combat de ronde" publié c’est une première victoire. Mais il s’agit aussi de transmettre cette funeste expérience de vie auprès des plus jeunes car c’est par eux que les choses changeront.
Mardi matin donc, épaulée par Zineb Bouziane, adjointe au maire, Valentine a tenu sa première conférence à la médiathèque face à un public d’une trentaine de jeunes. Désormais titulaire d’un CAP d’aide-ménagère, Valentine a franchi un pas important d’abord pour elle même puis envers les autres. Son combat de ronde n’est pas fini mais il prend une tournure plus optimiste.

Pour se procurer Mon combat de ronde, se rendre sur le site des éditions Netbook : http://www.editions-netbook.com/Mon-combat-de-ronde.html

JPEG - 81.8 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion