Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Fête de l'Humain d'abord : un havre d'échanges et de musiques



JPEG - 367 ko

En ces temps où la critique sociale a autant besoin de s’exprimer que de se faire entendre, on peut dire que cette 4e Fête de l’Humain tombait à point. Car les milliers de gens ayant déambulé durant les trois jours de cette manifestation populaire n’étaient pas venus que pour profiter des stands, barbecues et autres concerts. Ce besoin d’échanges s’est ressenti lors des débats où il fallait parfois jouer des coudes pour se faire une place. En premier lieu le samedi lors de la visite de l’ambassadeur de Palestine, Salman El Herfi.

JPEG - 275.3 ko

Celui qui a côtoyé Yasser Arafat comme Nelson Mandela fut plus que sensible à ces stands, jusque la grande scène, pavoisés du drapeau de son pays. Il est vrai qu’une histoire s’est nouée entre Avion et la Palestine, surtout depuis que Marwan Barghouti, prisonnier politique fut déclaré citoyen d’honneur de la commune il y a 3 ans (une délégation se rend d’ailleurs dans le pays au mois de juin).
Grande affluence également pour le débat traitant de l’avenir de la culture, relevé par la présence de l’actrice Corinne Masiero venue autant à titre personnel que militant. Le "jus" commun de ces rencontres laissera percer le goût de l’injustice. "Nous ne sommes pas des chiens ai-je entendu du côté de la République" relèvera Hervé Poly, secrétaire départemental du PCF, lors du traditionnel discours dominical de la fête. "Je le dis avec force, la résignation c’est le début du consentement. Pas question pour nous de consentir on ne nous fera pas taire et je partage ce que nous dit Mr le maire d’Avion : en 2016, on va exagérer. On va exagérer pour nos droits. Pour nos services publics qui sont la garantie d’accès des usagers." Tout un programme.

JPEG - 321.6 ko

S’agissant du programme musical cette fois, la diversité a comblé les amateurs. Le concert de Tri Yann qui étrennait son nouvel album fut un succès à la hauteur des attentes. Didier Super qui ne connait pas de frontières au mot impertinence n’a pas non plus déçu ses fans. La veille, c’est Origine contrôlées qui bouclait la soirée mais on ne saurait oublier les autres qui ont fait vibrer la petite comme la grande scène (Back to the Roots, Revolvers Mahoue...) certains comme Secret Garden (Dépèche Mode) et Michto (Renaud) ont scotché le public par la qualité de leurs reprises. Bref, il n’y a que cette fête atypique qui soit inimitable. Rendez-vous est déjà pris pour l’an prochain.

JPEG - 243.3 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion