Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Le club de gym, cheville ouvrière des Jeux 2024 et 2028



Mardi en fin de matinée, la salle Lanvin a reçu la visite du directeur technique national de la Fédération française de gymnastique, Yann Cucherat. Ce dernier est l’un des rares sportifs français à avoir participé à quatre olympiades de rang (Sydney, Athènes, Pékin et Londres) autant dire qu’il possède un vécu précieux. Son étape avionnaise n’avait rien d’une visite touristique car le DTN était bel et bien là pour reconnaître les structures du CGA. La raison est simple -et l’objet d’une belle reconnaissance pour le club cher à André Tison- le Club de Gymnastique Avionnais a été identifié comme l’un des 31 clubs formateurs français pour les garçons, accessoirement le seul du département. Et cela s’inscrit dans le cadre du collectif "relève" ayant pour but de créer une passerelle entre le haut niveau et les clubs s’agissant des gymnastes âgés de 11 à 16 ans. "On est là pour avancer avec eux" précise Yann Cucherat, soulignant l’intérêt de la proximité avec les entraîneurs afin de non seulement perfectionner leur protocole d’entraînement mais aussi pour cibler les jeunes gymnastes susceptibles de rejoindre le pôle espoirs, antichambre de l’élite à l’instar du local Jean-François Alexis, désormais sociétaire du pôle France. Cela passe aussi pour le club par la recherche d’amélioration des conditions d’entraînement pour ses licenciés (par exemple trouver un compromis avec les écoles pour des aménagements horaires).
Cette convention reconnue par le ministère des Sports a en point de mire les Jeux Olympiques de 2024 (à Paris...?) et 2028. Autant dire qu’il s’agit de la génération de petits gymnastes qui, ce mardi, regardait avec admiration l’ex champion Yann Cucherat.

JPEG - 309 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion