Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Le drôle d'univers de "Et moi pourquoi j'ai pas une banane ?"



Une dame assise au gros nez et aux cheveux raides, figée sur sa chaise, monologue, ou dialogue qui avec ses enfants, qui avec son mari, quand ce n’est pas avec sa mère sortie de prison, un robot réglé sur une drôle de fréquence ou encore un rat complètement junky. Des silhouettes toutes de blanc vêtues, aussi sèches qu’un trait de crayon passent de saynètes en ombres chinoises pour nous évoquer la sexualité, les frustrations et les moments perfides de la vie conjugale ou familiale.

JPEG - 229.2 ko

Cette bouffonnerie assumée avec la voix principale (enregistrée) de Corinne Masiero est le travail conjoint d’une troupe nordiste (compagnie Detournoyment) et quebecquoise (Mobile Home). Il s’agit de l’adaptation d’une BD de 1975 signée Copi et publiée dans Hara-Kiri et Charlie Mensuel, raison entre autres pour laquelle cette création était dédiée à l’équipe de Charlie Hebdo. Les bédéphiles apprécieront la fidélité quant à cette adaptation de l’univers du dessinateur d’origine uruguayenne.
Alors que signifie donc le titre "Et moi pourquoi j’ai pas une banane ?". On vous donne une piste, c’est une question que pose une fille à sa maman sur le thème de la reproduction... Présenté vendredi aux lycéens dans l’après-midi puis au public en soirée, cette création franco-canadienne vivait ses premiers pas sur une scène française. Et peut-on rêver plus beau baptême lorsque celle-ci s’appelle Aragon ?

JPEG - 201.9 ko

Dernière étape du Festival Les Utopistes debout : "Vilar, Vitez, les deux V" par les Tréteaux de France (Centre Dramatique National) vendredi 18 mars à 20h30 salle Louis-Aragon (suivi d’un débat avec les artistes). Entrée gratuite.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion