Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Réunions publiques : le point rues Gugelot et Brossolette



C’est un diagnostic en marchant qui s’est déroulé rue Gugelot il y a quelques jours. Entouré d’élus et de techniciens de la Ville, Jean-Marc Tellier a arpenté la voie en compagnie des riverains pour déterminer les problèmes. En voici quelques uns qui seront réglés ou dans un premier temps étudiés par les Services techniques municipaux. Affaissée par endroits, la voirie ne pourra connaître des travaux que lorsque ceux de certaines habitations (fissures et rehaussement) seront terminés. De plus, beaucoup d’automobilistes non riverains empruntent cette rue à sens unique, malgré le panneau d’interdiction, pour se rendre généralement dans la cité Montgré en prenant la rue Victor-Hugo à contresens. Il a été constaté que le stationnement est difficile pour les riverains sur le parking de la mosquée alors qu’il s’agit d’un parking public. De même, des stationnements gênants et anarchiques sont à déplorer le vendredi dans les rues proches du lieu de culte. Toujours au chapitre de la circulation, au vu de la chaussée étroite, des problèmes de stationnement et de circulation constatés il a été convenu de rétablir le sens interdit pour tous du côté de l’intersection avec la rue Victor-Hugo. Une demande d’intervention sera faite auprès de la CALL pour un curage des réseaux. Enfin un courrier sera adressé à la SNCF pour demander des explications concernant l’apparition un nouveau plan de circulation des convois de marchandises provoquant des nuisances par le biais de bruits et de vibrations.

JPEG - 176.2 ko

Jeudi soir, à l’école Cachin, une première réunion publique concernant les riverains de la rue Brossolette a rassemblé de nombreux participants. Cette rue, véritable porte d’entrée sur Liévin et drainant chaque jour près de 3000 véhicules est souvent le théâtre de vitesse excessive en montée comme en descente, l’installation d’un arrêt de bus pas en phase avec le voisinage subissant quelques incivilités ou encore le problème de cadence au niveau du feu rouge du boulevard Henri-Martel ont animé les échanges. En conclusion de cette première prise de contact, un groupe de travail réunissant une vingtaines de riverains volontaires s’est constitué. Il planchera avec les Services techniques de la ville courant décembre pour dégager les premières solutions qui seront proposées et analysées lors d’un prochain diagnostic en marchant.

JPEG - 116.1 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion