Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Avec Marianna Marciniak Avion célèbre sa deuxième centenaire de l'année



Pour Jean-Marc Tellier, 2015 est une année particulière. Depuis qu’il occupe la fonction de maire il n’a jamais eu l’occasion d’honorer une centenaire. Et en quelques mois, depuis samedi, il en a salué deux.

JPEG - 143.7 ko

Marianna Marciniak née Adamczyk est « née au village » comme elle ne manque pas de le préciser. C’était le 2 septembre 1915 en Pologne à Bystrzanon.
Elle est la dernière d’une famille de 3 enfants que complètent son frère Stefan et sa sœur Antoinette.
Son père, François, est militaire de carrière et votre maman, Madeleine, travaille dans les champs, une activité que Marianna menera dès l’âge de 7 ans.
Plus tard à 17 ans, elle rejoint sa famille en France et plus précisément à Angres. De là elle partira à Carency pour travailler dans une ferme. Ensuite elle travaillera un peu à l’hôpital de Lens avant de rejoindre les filatures BOUSSAC à La Madeleine pour lesquelles elle travaillera pendant 13 ans jusqu’à la fermeture de l’usine.
Son histoire est bien sûr étroitement liée avec celle de son époux, Jean Marciniak, né à Wannes en Allemagne. Lui est arrivé en France vers l’âge de 12-13 ans pour y œuvrer comme galibot à Montceau-les-Mines. Il rejoint ensuite Lens et la Fosse 2 qu’il ne quittera plus, Jean affichant en fin de carrière 36 années de travail au fond. C’est un voisin qui donne l’occasion à Marianna, de faire la connaissance de son futur époux. Ils se marient le 23 novembre 1940 à Liévin et leur foyer de la rue Arago de la Fosse 2 va vite regorger d’enfants. Dans l’ordre, Casimir, Claude, Richard, Jean, Alain, Jacques, Monique et Marie, soit 8 enfants, on peut dire qu’elle n’a pas manqué de travail. A cette tribu viendront s’ajouter 11 petits-enfants et 15 arrières petits-enfants.
Un an après le décès de Jean, c’est en 1992 que Marianna s’installe à Avion, d’abord rue Pilon puis rue D’Hebuterne.
Ses enfants vous attribuent un caractère fort qui n’a peur de rien. L’ancien maire, Mr Robitail doit se souvenir des remarques qu’elle venait lui faire part. Mais c’était toujours pour le bien commun. Parce qu’elle sait ce qu’est l’altruisme puisque jusque l’âge de 94 ans elles faisait encore les courses pour ses voisines.
Si notre néo centenaire aime le jardinage on lui connait une autre passion : le tiercé ! Selon ses enfants : « le dimanche c’était la messe et le tiercé et seulement après on pouvait songer à manger ».
L’occasion est belle pour parier qu’elle vivra encore de belles années à Avion.

JPEG - 119.4 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion