Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


La rentrée à l'école Desnos-Parent : la victoire (partielle) des parents face aux calculs d'apothicaires



Comme partout en France, la rentrée scolaire était le point central de ce mardi 1er septembre. D’abord parce qu’elle marquait le lancement de la première rentrée pour la flambant neuve école des Cheminots (Joliot-Curie) mais ce qui a focalisé les feux de l’actualité médiatique est bien le groupe scolaire Desnos-Parent.

JPEG - 131.2 ko

Dès 9h, sitôt les enfants ayant franchi le seuil de leurs classes, parents d’élèves et élus entraient en scène en occupant les abords de l’établissement. Avec notamment l’installation d’une classe symbolisant celle(s) appelée(s) à être supprimée(s). En effet une voire deux classes -donc deux postes d’enseignants- sont sensées être supprimées. De plus dix-neuf enfants de moins de 3 ans ne savent pas s’ils vont vivre ou non leur première rentrée. D’où l’installation de cette salle de classe symbolique marquant la farouche détermination de ne pas plier face aux décisions du rectorat. Madame Brigitte Depret, inspectrice du secteur est venue compter les élèves présents en classe mais quelle que soit sa décision, les comptes ne sont pas bons.
"219 élèves à l’école Desnos, 93 à l’école Parent, c’est le même nombre que l’an dernier et nous ne disposons d’aucunes explication justifiant ces suppressions" souligne Jean-Marc Tellier. Après un barbecue et une tournée de porte-à-porte pour faire fructifier le nombre de pétitions, la décision se faisait toujours attendre en fin d’après-midi.

JPEG - 169.4 ko

Le Conseil municipal retourne sur les bancs de l’école

Pas de quoi faire baisser la température, un conseil municipal exceptionnel est organisé en fin de journée dans l’école maternelle Parent sous la conduite du maire et des représentants des parents d’élèves mais aussi en présence d’un large public que les représentants syndicaux n’ont pas manqué de rejoindre. Nos élus n’ont pas fait que retrouver les bancs de l’école, ils ont voté unanimement une motion s’érigeant contre la casse des services publics (la Trésorerie et le commissariat étant également concernés). Le Rectorat a-t-il retenu la leçon ? En tout cas il n’a pas fait montre d’une assimilation immédiate des revendications avionnaises.

JPEG - 110.4 ko

La classe de l’école Parent sauvée !
Aussi ce mercredi matin, toujours dans l’attente d’une réponse, les choses ont pris une autre tournure. A 10h30 ce sont les locaux de l’Inspection d’Avion qui ont été occupés. Un regain de pression pour obtenir une réponse franche des instances compétentes. Elle interviendra à 15h30 et récompensera la pugnacité affichée par parents et élus : la classe de maternelle -et le poste qui va avec- de l’école Parent est rétablie. Pas celle de l’école Desnos. Heureux de cette première victoire, les parents d’élèves se réservent un peu de temps pour repartir au combat s’agissant de la classe de l’école Desnos. Affaire à suivre.

JPEG - 181.3 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion