Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Le Familia emballé par "Discount" et le charisme de Corinne Masiero



Vendredi soir, c’est une salle du Familia remplie à bloc qui a eu la chance de faire une belle rencontre. Une rencontre avec un film, Discount, et surtout avec une actrice hors norme. Dans le jargon du cinéma on dirait que Corinne Masiero a une "gueule", doublée d’une citoyenne qui n’a pas sa langue dans sa poche. Une citoyenne-actrice qui dit ce qu’elle fait et qui surtout fait ce qu’elle dit. C’est avec les traits tirés qu’elle s’est présentée au public avionnais et pour cause : le matin elle passait trois heures à nettoyer avec les bénévoles de l’association "les bennes volontés" un camp de Roms de la métropole lilloise ; en début d’après-midi, à l’invitation de l’association Agir contre le Chômage, elle participait à un ciné-débat sur le film qui l’a révélé "Louise Wimmer" (qui lui vaudra d’être nommé au César de la meilleure actrice) ; et c’est à Avion en début de soirée, jusque minuit passé, que la boucle sera bouclée.

JPEG - 190.7 ko

"La culture m’a sauvée la vie"

Elle est comme ça Corinne Masiero, toujours dans l’action. De retour du tournage d’un téléfilm au Québec et avec une pièce de théâtre en préparation, elle trouve les ressources pour se multiplier au service des autres. Et ne lui parlez pas de "caritatif" qu’elle balaie d’un revers de la main mais plutôt "d’action citoyenne". Et c’est cette force qu’elle a su transmettre avec ses mots et sa gouaille aux spectateurs du Familia avant puis après la projection de Discount. La perversité du système de la grande distribution, le gâchis consumériste et social qu’il porte en lui est magistralement traduit dans ce film signé Louis-Julien Petit. "Il a un p.... d’oeil de réalisateur, il dirige magnifiquement les comédiens, c’est un bonheur de travailler avec lui." Au point qu’elle participera à son prochain film traitant de la violence au travail. Arrivée très tard dans le métier au sortir d’une vie personnelle loin d’être rose, l’actrice originaire de Douai a le discours brut : "La culture m’a sauvée la vie et je ne serai pas là si je n’avais pas rencontré des gens comme ici qui se battent pour une culture plurielle, qui sort des sentiers battus. On ne se rend pas compte des préjudices qui vont découler de la baisse des moyens affectés à la culture."

Rendez-vous en mars prochain

Mais revenons à Discount : "A l’origine la production tablait sur 30-50 000 entrées. Avec le bouche à oreille nous en sommes à 300 000 !" Il est vrai que ce film tourné en grande partie dans la région ne disposait pas de la puissance de feu d’un "Pourquoi j’ai pas mangé mon père" pour prendre un exemple du moment. C’est aussi la cinquantaine de rencontres film-débat assurée par les acteurs dans toute la France qui a donné un sérieux coup de pouce à la promotion du film. Enfin, l’oeil brillant, Corinne Masiero souligne ce petit détail : "Discount a reçu le premier prix du festival de Bari dont le président n’était autre qu’Etorre Scola (un des plus grands réalisateurs italiens. Ndlr)"
En attendant son passage dans la cité n’avait rien d’une première : "J’ai joué plein de fois à Avion et il est prévu que je revienne en mars prochain avec Stéphane Tettelin pour jouer une pièce nommée Lard brut." Tout un programme. Parions que les spectateurs présents vendredi soir n’auront qu’une envie, retourner voir cette femme attachante et ne manquant pas de charisme.

JPEG - 220.7 ko

Au fait, cette semaine au Familia c’est "La famille Bélier" qui tient l’affiche. Un film qui a valu à la jeune héninoise Louane d’obtenir le César du meilleur espoir féminin.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion