Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


La cité Bourgogne a acté ses futures mutations



Que de chemin parcouru depuis le 21 juin dernier, date de la première réunion publique organisée pour référencer les problèmes et dysfonctionnements exposés par les habitants. Le compte-rendu établi mardi soir, dans le club-house du TC Avion, par un groupe de travail composé de résidants a permis de déterminer ce qui transformera la vie de la cité.

JPEG - 283.9 ko

Premières résolutions d’importance : la vitesse sera limitée à 30km/h et la rue du Languedoc va redevenir à double sens. A compter de 2016, un nouveau parking devrait voir le jour pour désengorger les entrées et sorties des écoles (il s’agit de deux maisons de fonctions rachetées par la commune appelées à être rasées). Un changement d’entrées du collège (à l’opposé de l’actuelle) et des écoles est aussi au programme pour soulager la fréquentation de la rue Baudin. Pour sécuriser le chemin des collégiens, un chemin en schiste est également planifié, la rue Baudin sera d’ailleurs parsemée de passages protégés, le boulevard Thorez accueillera pour sa part deux passages piétons sécurisés. L’autre grand sujet qu’est le stationnement ne fut pas le moins débattu, sachant qu’il n’y a pas moins de places pour se garer mais toujours plus de voitures, dès lors difficile de résoudre cette équation. Jean-Marc Tellier en profita pour rappeler que la question du stationnement ne se simplifiera pas avec l’entrée en vigueur de la loi de 2015 sur la mobilité, imposant des accessibilités obligatoires pour les personnes à mobilité réduite et donc des problèmes supplémentaires pour le stationnement. A ce sujet, la municipalité en collaboration avec le commissariat entend régler le problème des voitures-tampons, qu’on se le dise.

JPEG - 279 ko

A l’assainissement de l’eau pluviale, l’aménagement d’écluses rues de Touraine et du Languedoc ainsi que la création d’une noue tout le long du chemin d’Arleux s’ajoutent les restructurations de l’espace vert qui verront l’installation d’épineux pour décourager les squatteurs (ce que l’on peut appeler aussi plantation de sécurisation) d’une aire de jeux pour les enfants et d’un petit terrain de boules. Pour ce dernier, il devra passer par une période de test afin de savoir si les pratiquants respectent les horaires et le voisinage. Toujours au chapitre de l’aménagement de l’espace vert, des glissières en bois-métal seront installées à chaque point d’accès pour empêcher toute incursion d’engins à moteur. Des chemins en schiste gazonné seront installés pour la circulation des passants.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion