Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Manon et Doriane solidaires de la cause Palestinienne



Manon Houriez et Doriane Caron n’ont pas encore 20 ans. Et pourtant, ces deux jeunes avionnaises diplômées d’un baccalauréat littéraire ont déjà une âme d’aventurière. Avant d’entrer de plein pied dans leurs études, Manon, qui souhaite devenir plus tard éducatrice spécialisée, et Doriane, prête à suivre une licence de langues étrangères appliqués à son retour, se sont envolées dimanche dernier pour 6 mois en direction de la Jordanie. Les deux amies ont un projet humanitaire qui leur tient à cœur, celui de mener dans le cadre du service volontaire européen des actions dans les camps de réfugiés palestiniens. Grâce à la mission locale de Lens-Liévin, Manon, 18 ans, et Doriane, 19 ans, vont vivre une aventure solidaire dans un contexte géographique instable au Proche-Orient.

JPEG - 263.4 ko

Le soutien des collectivités

Sensible sur la question de la Palestine, la Municipalité d’Avion, qui est d’ailleurs jumelée avec le camp de réfugiés de Burj El Barajneh au Liban, a choisi de soutenir le projet en participant au transfert vers l’aéroport de Charleroi et en offrant, au nom du Conseil Général du Pas-de-Calais, quelques présents pour les enfants palestiniens. Sur place, les deux jeunes filles résident à Amman en colocation avec d’autres jeunes européens qui viennent essentiellement des pays de l’Est. Elles travaillent cinq jours par semaine (7 heures par jour) dans le camp de réfugiés de palestinien. Elles organisent des activités sportives pour les femmes et les enfants (Yoga, basket-ball, badminton…). Pendant leur temps libre du week-end, Manon et Doriane vont tenir un blog et feront partager leur expérience vécue dans le camp de réfugiés palestiniens mais aussi leurs visites touristiques dans ce pays épargné par les conflits.

JPEG - 337.6 ko

Prendre aussi du temps pour soi

Chaque mois, 110 euros seront versés sur leur compte bancaire pour gérer le quotidien et un solde de 330 euros d’argent poche leur a déjà été distribué pour la durée du service. Cette belle aventure qui s’achèvera le samedi 7 mars 2015 est propice également à l’enrichissement personnel. En plus de vouloir aider des gens dans le besoin, Manon et Doriane souhaitent améliorer leur anglais, découvrir la langue arabe, acquérir encore davantage d’autonomie et de maturité et prendre conscience de la réalité difficile vécue dans les camps de réfugiés palestiniens.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion