Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Guy Patin incarne la résistance antifasciste pour la Paix



Parti d’Avion le vendredi 6 juin dernier pour suivre les traces d’Alfred Leriche, son arrière-grand-père mineur gréviste déporté en 1941 et rendre hommage aux 244 victimes décédées, Guy Patin est arrivé comme prévu dans le camp de concentration allemand de Sachsenhausen.

JPEG - 437.5 ko

Ce périple en fauteuil roulant de plus de 2 000 kilomètres a été un long voyage riche de sens et d’émotions : « Mon raid était un cri, un cri contre les haines qui montent en Europe, un cri pour la Paix, la Fraternité, la Solidarité. C’est un cri de colère et de vigilance aussi, consécutif aux élections européennes et municipales : le fascisme n’est pas mort ! Les rencontres que j’ai pu faire et l’écho qu’elles ont eu me confortent dans l’utilité de ma démarche ».

JPEG - 146.3 ko

Les médias allemands ainsi que les journaux numériques d’El Carabobeno au Venezuela ou encore d’El Ahora au Mexique ont relaté l’hommage de cet athlète handisport à son aïeul.

JPEG - 317.3 ko

Pour 2015, Guy Patin s’est fixé un nouveau défi hommage aux déportés. Aux « marches de la mort » (peu avant que les camps ne soient libérés, les nazis les ont vidé, en faisant partir les détenus à pied. 30 000 prisonniers à bout de force sont morts lors de cet exode vers la mer Baltique), Guy Patin veut opposer sur le sol allemand sa « marche de la vie ».

JPEG - 271.9 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion