Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Hommage aux victimes de la déportation



La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation a été célébrée dans notre ville au Monument de la Déportation. Il a été rendu hommage aux victimes et aux héros de la déportation lors de ce 69 ème anniversaire de la libération des camps nazis. Pour honorer toutes ces victimes, plusieurs personnalités ont déposé une gerbe de fleurs au pied de la stèle commémorative. Bernard Chéret, président de la FNDIRP local (Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes) et vice-président départemental a lu le "message commun des associations de déportés ». M. Chéret a souligné qu’en ce jour ce recueillement « c’est d’abord à celles et ceux d’entre nous qui ne sont pas rentrés de la terrible épreuve de la déportation que nous voulons penser. Persécutés, pourchassés, arrêtés ou raflés dont des milliers d’enfants, tous ont connu les conditions inhumaines des camps, la dégradation de l’être humain et la mort. » Et de rappeler « dans nos sociétés où réapparaissent des actes et propos xénophobes, racistes, antisémites et discriminatoires, les rescapés des camps de la mort rappellent toute l’importance des valeurs de solidarité, de fraternité et de tolérance, qu’ils n’ont eu de cesse de promouvoir et défendre leur retour. » Pour clore, cette cérémonie, Jean Letoquart, premier adjoint, a pris la parole au nom de la municipalité "Comme chaque année à la même époque, nous sommes réunis en ce dimanche d’Avril pour rendre hommage aux héros et martyrs de la déportation, pour se souvenir qu’il y a 69 ans, le monde entier découvrait l’horreur du système d’oppression nazi qui organisa méthodiquement l’extermination massive de millions d’être humains.Cette commémoration est donc pour nous extrêmement importante, parce qu’elle est une occasion supplémentaire de nous souvenir de l’ignominie dont peut-être capable l’homme, lorsque la société relâche sa vigilance sur les fondamentaux républicains. Rendre aujourd’hui hommage aux victimes de la déportation, c’est se battre contre ceux qui stigmatisent, excluent, entretiennent la peur de l’autre. Comme j’ai pris l’habitude de le faire et puisque me voici au terme de ce que je voulais vous dire, je conclurai sur des mots de Robert Vansteenkiste : « Je n’ai jamais désespéré de l’homme. Car oui, la barbarie a été rendu possible par la volonté de certain. Mais d’autres, plus nombreux encore, ont permis de vaincre
l’horreur nazisme ».

JPEG - 341.7 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion