Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Rythmes scolaires : Les parents d'élèves remontent au front !



La délégation de parents d’élèves des écoles publiques d’Avion s’est déplacée jusqu’à l’inspection d’Arras pour exprimer une nouvelle fois son désaccord sur le contenu de la réforme des rythmes scolaires. Soutenus par les élus avionnais, ils ont envoyé un message clair. « Nous sommes ensemble pour mener le combat contre la réforme des rythmes scolaires" précise Jérôme Loucher, président de l’association des parents d’élèves de l’école Parent. Monsieur Jean-Marc Tellier ne nous a jamais rien caché. Il n’y a pas de Plan A, ni de Plan B car le Maire d’Avion ne veut pas de cette réforme ».

JPEG - 332.6 ko

Pour sa mise en place, la ville d’Avion doit revoir ses politiques et recentrer ses moyens.
Justement, est-elle suffisamment armée pour appliquer cette réforme dans les meilleures conditions ? Avion fait partie des zones politiques de la ville. A l’heure actuelle, tous les moyens RASED perdus n’ont pas tous été remplacés. Comment faire face aux besoins d’animateurs compétents pour trois quarts d’heures ou envisager des activités sportives ou culturelles si le lieu pour pratiquer est éloigné de l’établissement scolaire en question ?

JPEG - 402.2 ko

La réalité du terrain pose d’autres problèmes. Avion est une ville avec un revenu fiscal faible mais elle fait au mieux pour les 2 100 élèves scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires de la commune. Dans sa situation, elle ne pourra pas faire plus car le gouvernement lui demande de prévoir des économies dans le cadre du pacte de responsabilité s’ajoutant au gel actuel des dotations de l’Etat. Hors aide ponctuelle, une année d’application des rythmes scolaires équivaudrait à 6 points d’impôts.

JPEG - 321.8 ko

Favorables à une réforme globale où la densité des moyens autour des enfants se traduit par des enseignants supplémentaires, les parents d’élèves et la Municipalité d’Avion regrettent tout d’abord le manque de concertation pour construire une réforme partagée avec le ministère de l’Education Nationale. Face à cette réforme imposée, les parents d’élèves engagés et la Municipalité ont trouvé un soutien de poids. Les élus de tout bord siégeant à la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin (CALL) ont envoyé fin 2013 une motion au Ministère de l’Éducation Nationale demandant à être entendu pour construire une réforme partagée. La mobilisation reste de mise chez les parents et les élus d’autant que le ministre de l’Éducation Nationale, Benoit Hamon, a évoqué la remise en cause de la promesse du Président de la République, François Hollande, de créer 60.000 nouveaux postes dans l’Éducation Nationale.

JPEG - 353.9 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion