Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Violences faites aux femmes : le sujet n'est plus tabou à Avion



Une rencontre autour du thème des violences faites aux femmes s’est tenue à l’Espace Michel Brulé.

JPEG - 233.1 ko

Annabelle Skowronek, adjointe chargée de l’action sociale, de la santé et des transports était accompagnées de Laurent Liotard, Thérapeute spécialiste des violences conjugales et de Gilles Garnier, Conseiller Général de Seine-Saint-Denis et Membre de l’observatoire départemental des violences faites aux femmes.

JPEG - 302 ko

Les intervenants ont donné des pistes au public présent pour mettre fin à l’isolement des femmes victimes et mieux faire face à ce phénomène dont on parle peu sauf lorsqu’il y a un fait sociétal important. Et pourtant, tous les 3 jours en France, une femme décède sous les coups de son conjoint.

Des avancées concrètes

Les violences conjugales ont été porté et dénoncé par les mouvements féministes avant d’être reconnu de manière formelle par l’Etat depuis l’an 2000. Tout est fait depuis maintenant 13 ans pour la protection des femmes victimes. Le concept d’emprise est apparu au cours de la dernière décennie après étude du phénomène par Marie-France Hirigoyen. Le psychiatre Rolland Coutanceau a, lui aussi, fait évoluer cette problématique au milieu des années 2000 en analysant les raisons qui poussent les auteurs des coups à frapper leurs femmes.

JPEG - 303.9 ko

Depuis juillet 2010, une loi prône l’éviction du conjoint responsable des coups. Mais dans les faits, l’éloignement du conjoint est temporaire. Bien souvent, ce sont les victimes qui fuient. En cela, les centres d’hébergement et les systèmes de protection demeurent donc un lien essentiel pour les femmes victimes de violences conjugales.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion