Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Pierre Clavreuil, nouveau sous-préfet de Lens, en visite à Avion



Pierre Clavreuil, nouveau sous-préfet de Lens, a passé une matinée au cœur de la ville d’Avion. Pierre Clavreuil a tout d’abord passé en revue le projet d’éducation populaire développé par le livre lors d’une rencontre avec Augustin Petit, fondateur de la Librairie Résonances Culturelles. Jean-Marc Tellier, maire d’Avion, avait programmé d’autres rencontres au cours de cette matinée. Le dynamisme du tissu associatif Avionnais et l’ambition industrielle de Gazonor ont également été présentés au sous-préfet de Lens.

Le Projet Résonances au cœur d’un territoire

JPEG - 268.8 ko

Deux pôles structurent le projet Résonances : une structure d’éducation populaire, Résonances culturelles et une librairie indépendante, Résonances, La Librairie. La librairie fonctionne depuis le 26 août 2010. Elle a permis de créer 5 emplois au cœur du Bassin Minier. Des initiatives ont lieu toute l’année afin de créer du lien par le livre et la culture : mise à l’honneur d’auteurs, expositions, rencontres-débats, récital poétique… Résonances, La Librairie a obtenu récemment le droit exclusif d’équiper le centre de ressources du Louvre-Lens. Augustin Petit voit là une reconnaissance des compétences et une qualité de son réseau de libraires. Ce dernier s’est ensuite longuement entretenu avec Pierre Clavreuil. Ces deux hommes passionnés par la littérature se sont penchés sur les réalités du monde du livre et sa situation économique morose. Pour assurer la pérennité du livre, le gouvernement devrait engager une réforme dans les mois à venir.

« Les Bourgs du Rail » : une association bien vivante

JPEG - 398.2 ko

Pierre Clavreuil a sûrement gardé une image positive du quartier des Cheminots. La créativité, l’identité et les traditions sont de vraies valeurs dans cette cité. Le groupe de travail qui a fait évoluer le quartier suite aux diverses aménagements décidés en réunions publiques a poussé plus en avant sa collaboration. Depuis le 31 janvier 2013, les habitants se réunissent régulièrement au sein d’une association créée pour donner de la vie dans cette cité : « Les bourgs du rail ». Sous la houlette d’Yves Derveaux, 150 adhérents œuvrent actuellement à l’animation d’actions pédagogiques en direction des enfants, à la création et à l’entretien de jardins partagés sur un terrain en friches de 7 000 M2 mis à disposition par la ville ainsi qu’à l’ouverture prochaine d’un commerce solidaire.

Gazonor à l’aube d’une nouvelle ambition industrielle

JPEG - 249.9 ko

Crée en 1991, Gazonor s’est spécialisé dans la collecte du grisou dégazant naturellement après la fin de l’exploitation charbonnière dans les anciennes galeries du Bassin Minier. 150 communes, soit 70% du Bassin Minier, sont concernés par ces travaux miniers. 10% du grisou récolté est injecté dans le réseau gaz naturel. Gazonor gère l’exploitation des puits gaziers qu’elle détient. Sur son site avionnais, cette société exploite deux puits de mine lui permettant de traiter chaque année, l’équivalent de la production de gaz pour une ville de 60 000 habitants. Gazonor, qui compte actuellement 15 salariés, entend doubler le volume de sa production dans un avenir proche et accroitre son chiffre d’affaires. Ce gaz peut aussi facilement être valorisé sous forme d’électricité. L’entreprise souhaite parallèlement se lancer dans l’extraction de gaz de couche ,qui, contrairement au gaz de schiste, n’utilise pas la technique tant décriée de fragmentation hydraulique. Ce gaz se situe dans le charbon non exploité et serait en quantité considérable dans le sous-sol du Bassin Minier. Pierre Clavreuil s’est montré très attentif aux explications fournies par le technicien compétent de la société. L’exploitation du gaz de couche s’inscrit dans un débat sur la transition énergétique qui favoriserait la poursuite du développement économique de la région car le pétrole et les hydrocarbures sont de plus en plus rares. Pour l’heure, Gazonor n’est qu’au stade de la prospection. Quatre demandes de forages ont été déposées auprès des autorités compétentes. En attendant l’aval, tous les voyants sont aux verts pour commencer les tests sur le site d’Avion.



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion