Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Dominique Levray et Romuald Hurez jusqu'au bout de leurs rêves



Les deux trailers avionnais sont allés au bout d’eux-mêmes, ont sacrifié pendant des mois leur vie pour leur rêve. Ils ont résisté, lutté, pris des risques, défié le sens commun pour marquer de leur empreinte l’infernal des Vosges.

JPEG - 371.1 ko

Sur le massif des Vosges, Dominique Levray, 47 ans, et Romuald Hurez, 43 ans, ont signé un authentique exploit. Partis avec une délégation de 5 athlètes artésiens, les deux tralilers avionnais ont bouclé l’infernal des Vosges (trail de 160km avec un dénivelé positif de 7 300 mètres) en 35 heures et 48 minutes. Pour cette traversée des Vosges, Dominique et Romuald ont fait preuve d’un bel esprit de corps. « On est resté ensemble tout au long du parcours », soulignent-ils en chœur. Puis à Dominique de préciser : « J’ai eu besoin de souffler au ravitaillement du 110e km. Mais c’était hors de question pour moi de terminer la course seul. Après m’être reposer une heure, j’ai fais l’effort pour rejoindre mes camarades à la dernière base de vie : km 123 ». A 37 km de l’arrivée, les organismes étaient déjà bien entamés. De l’adrénaline qui précède le départ à la montée vers le Haut du Roc où il faut presque escalader pour gravir ce sommet situé à mi-parcours en passant par le joli panorama et la nature sauvage qui se dévoile sous les yeux des concurrents au lever du soleil, Les premières 24 heures de course ont aussi été intenses en terme de sensations et d’émotions.

JPEG - 406.2 ko

Des aventuriers lucides

Alors pour passer la seconde et dernière nuit de l’infernal des Vosges, Dominique et Romuald ont puisé dans leurs ressources mentales. « Les pauses étaient courtes car il faut toujours garder le corps chaud. Alors en plus de la fatigue qui s’accumulait en cette fin de course, il fallait être attentif au balisage pour ne pas se perdre. C’était un parcours boisé ». 12 heures plus tard, les deux trailers avionnais franchissaient épuisés mais indemnes la ligne d’arrivée. « Nous sommes satisfaits d’avoir terminer cette infernal des Vosges et donc de récupérer 4 points dans l’optique d’une participation à l’Ultra Trail du Mont-Blanc (171km avec un dénivelé positif de 9 700 mètres). Mieux encore, nous sommes rentrés dans nos objectifs temps ». La recette du succès s’articule autour de trois axes : une bonne préparation, la forme du jour et soutenir un effort régulier. Dominique Levray et Romuald Hurez ont parfaitement assimilé ces trois paramètres.

JPEG - 378.1 ko

Le réconfort après l’effort

Reste que dans toute expérience, il y a des enseignements à tirer. En vue de leurs prochaines courses, les deux trailers avionnais vont adopter les micros-siestes : dormir mais pas au-delà de 20 minutes. En attendant, Dominique et Romuald ont entamé leur phase de récupération complète avant une reprise progressive de l’entraînement. Boucler l’infernal des Vosges en 35 heures et 48 minutes : ça valait bien un bon massage à l’arrivée. « Les autochtones se sont pris au jeu en improvisant des ravitaillements sur le parcours. Les bénévoles et responsables d’organisation ont créé un climat chaleureux et familial. Ce sont des gens vachement attentionnés avec les athlètes ». Dominique et Romuald ne sont pas prêts d’oublier de sitôt cette aventure extraordinaire de l’infernal des Vosges !



Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion