Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


Les Cheminots d'Avion peuvent être fiers d'eux



Les Cheminots d’Avion ont été valeureux face à des Dunkerquois joueurs mais aussi "chambreurs" au delà du raisonnable. Les Cheminots d’Avion sont entrés sur la pelouse du stade François-Blin, animés par l’envie de tenir le plus longtemps possible leurs cages inviolées. Avec leurs volontés, leurs armes et leurs courages, les protégés d’Yvon Staquet ont résisté pendant 22 minutes avant d’être emports comme prévu par la déferlante maritime. Clap de fin pour les Cheminots d’Avion qui sort de la compétition la tête haute et avec une fête réussie. En plus du cri de guerre, qui salue le joli parcours de l’USCA, le groupe avionnais a honoré Jean-Claude Masset, l’un de ses dirigeants atteint d’une grave maladie, en lui remettant le maillot du match. Après la douche, joueurs et staff technique ont repris la direction du stade Javary. Un barbecue a été organisé ar les dirigeants en l’honneur des « gladiateurs ». C’est aussi ça le charme de la coupe de France.

Réaction d’Yvon Staquet, l’entraîneur des Cheminots d’Avion : « Le score reflète la physionomie du match et l’écart de divisions qui existe entre les deux clubs. Je suis fier des joueurs à qui je n’ai rien à reprocher sur ce match. Avec la chaleur, nous n’avons pas réussi à récupérer un second souffle. Même si on s’attendait à souffrir, je suis déçu par l’attitude de l’équipe adverse. Dunkerque et le délégué nous ont littéralement manqué de respect. C’est pour cela que je me suis refusé à serrer la main de Ludovic Pollet ».

JPEG - 378.7 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion