Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Actualité >


1er mai : Un appel à plus de justice sociale



Les messages figurant sur la banderole déployée en première ligne du cortège était assez explicite : « Augmenter les salaires et les pensions, élargir la sécurité sociale et les services publics, développer les emplois stables pour tous. C’est d’abord ça le changement ».

JPEG - 286.2 ko

Les revendications des élus avionnais et des organisations syndicales portaient en elles le besoin de plus de justice sociale dans une France touchée par la crise, le chômage, la misère et le capitalisme financiarisé.

Fête des travailleurs et grande journée de revendication du monde du travail, les manifestations du 1er mai n’ont pas échappé à la forte mobilisation au sein de notre commune. « Avion, municipalité de gauche qui se depuis 1935 un maire communiste, est une ville qui a toujours été enracinée dans les valeurs ouvrières de solidarité, de luttes de résistance, les valeurs ouvrière mineurs et des cheminots », rappelle Jean-Marc Tellier, maire d’Avion. En ce 1er mai revendicatif, porteur des valeurs de conquête sociale et de luttes sociales depuis le 19e siècle, le pouvoir d’achat s’est retrouvé au centre des débats : « En France, la volonté du gouvernement et du patronat est bien de nous faire prendre la même direction. Les violentes saignées dans les emplois publics et notamment dans l’Education nationale, sont bien là pour le démontrer. C’est bien la même chose pour le pouvoir d’achat, attaqué par les hausses constantes de l’énergie, de l’essence, des produits alimentaires et surtout par le blocage des salaires, des pensions et des allocations. Un salaire, cela sert à vivre dignement, à se nourrir, à s’habiller, à accéder à un logement décent, à assurer l’épanouissement de sa famille, l’éducation de ses enfants, à se distraire ou à se cultiver ».

JPEG - 209.5 ko

Gonfler les profits des salariés

Avec le développement de la précarité et du temps partiel notamment chez les femmes, le travail est de moins en moins rémunéré. On le sent depuis un certain temps, d’un peu partout monte l’urgence d’une autre politique salariale qui se veut à l’opposé de la politique actuelle menée par la majorité présidentielle. « Augmenter les salaires, c’est urgent et possible, estime Jean-Marc Tellier. La priorité doit donc être donnée aux salaires et pas aux dividendes faramineux des actionnaires et grand patron du CAC 40. Parce que la richesse crée dans ce pays, c’est le fruit du travail des salariés, il doit nous servir à vivre et non à gonfler les poches des boursicoteurs ». Parallèlement aux conditions de vie de plus en plus difficiles, les conditions de travail se sont aussi profondément dégradées ces dernières années. « Une journée de réflexion sur ces problèmes qui touchent au cœur et de l’organisation du travail est organisé prochainement par la CGT ici à Avion, prévient le premier magistrat avionnais. Je sais que les organisations syndicales sont particulièrement sensibles à cette question. Les élus avionnais saurons en tout cas avec les militants syndicaux, les salariés et la population pour faire avancer le débat ». La construction d’un monde plus juste, plus solidaire et plus fraternel demeure une ambition au quotidien pour l’équipe municipale en place à Avion.

JPEG - 244.3 ko


Enregistrer / Partager

Article au format PDF Enregistrer au format PDF
Partager dans votre réseau


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Ville d’Avion